main-borislavstrulev-6

CV en français

eseseseseseseses

Borislav Strulev, violoncelle

Le violoncelliste russe-américain Borislav Strulev a gagné vite la réputation du musicien de

tempérament exclusif, charme scénique et technique de virtuose. Un grand pianiste américain Byron

Janis a dit sur Borislav Strulev : «Il joue comme si il est né avec le violoncelle. Le son, la

construction des phrases, le caractère du jeu et la technique font de lui le continuateur de la tradition

russe de jeu de violoncelle…».

Après le début à Kennedy Center (Washington) en 1993, la carrière de Borislav a commencé à

progresser. Les juges de la musique des scènes célèbres du monde étaient charmés « … par le soliste

avec le son riche, chantant » — écrivait le musicographe à The New York Times.

A Сarnegie Hall, Alice Tully Hall et Avery Fisher Hall Lincoln Center (New York), Kennedy

Center (Washington), Orchestra Hall (Chicago), Kravis Center et Van Wezel Hall (Floride),

Auditorio de Madrid et Auditorio de Leon (Espagne), Berliner Philharmonie (Berlin), Kölner

Philharmonie (Cologne), Auditorio de Torino (Italie), Musikverein Wien Golden Hall (Vienne),

Salle Gaveau (Paris), Suntory Hall (Tokyo), Salle de concerts P.I. Tchaikovskii (Moscou), Grande et

Petite Salles du Conservatoire de Moscou, Maison Internationale de la Musique de Moscou, Grande

salle de la Philarmonie académique de Saint-Pétersbourg D.D. Chostakovitcha, Salle de concerts du

Théâtre Mariinsky (Saint-Pétersbourg), les spectateurs pouvaient écouter le son du violoncelle du

maître français Jean-Baptiste Vuillaume, Paris, 1844.

Le jeune violoncelliste devient réclamé à n’importe quel coin du Globe terrestre. Les orchestres,

avec lesquels Borislav Strulev coopérait: Detroit Symphony Orchestra, California Symphony

Orchestra, Chicago Sinfonietta, Orpheus Chamber Orchestra, The Milwaukee Symphony Orchestra,

Le Hawaii Symphony Orchestra, Antalya State Symphony Orchestra, Orchestre national

symphonique de la Radio et la Télévision Italiennes (RAI-Radiotelevisione Italiana),

Sinfonieorchester Köln, Vienna Tonkünstler de la société musicale de Vienne, Helsingborgs

Symfoniorkeste, NorrlandsOperan, del Principado de Asturia, l’Orchestra Sinfonica di India,

l’Orchestre symphonique du Bolchoï, l’Orchestre symphonique du Théâtre Mariinsky, les

« Virtuoses de Moscou », l’Orchestre d’Etat académique symphonique de la Russie E.F. Svetlanov,

l’Orchestre académique symphonique de la philarmonie de Moscou, l’Orchestre d’Etat symphonique

de la République de Tatarstan, les orchestres de l’Amérique du Sud et de l’Afrique australe et

plusieurs autres. Les noms des chefs d’orchestre avec qui travaillait Borislav Strulev — Adrian

Leaper, Neeme et Kristjan Järvi, Michael Stern, Miguel Harth-Bedoya, George Pehlevanyan, Marco

Parisotto, Arjan Tien, Tan Lihua, Irwin Hoffman, Sergiu Comissiona, Zdenek Macal, Rossen

Milanov, Paul Freeman, Antony Wit, Sebastian Weigle, Andres Mustonen, Eugene Kohn, Adrian

Prabava, Arcadi Leytouche, Pavel Kogan, Alexandre Vedernikov, Dmitry Liss, Alexandre

Sladkovski, Youri Simonov.

Borislav Stroulev est connu par les collaborations avec tels artistes et collectifs comme : Denis

Matsouev, Elena Obraztsova, Ildar Abdrazakov, Elina Bystritskaya, Aydar Gaynoullin, Igor

Boutman, Alexandre Filippenko, Eugeny Grichkovets, Serguey Erokhin, Ilya Itin, Micha Mayski,

Eugeny Knyazev, Sergey Dreznin, Alexeï Ogrintchouk, Vadim Neselovski, Arcadi Chilkloper, 6

cadres, Sergey Mazaev, Georgui Garanyan, Alexandre Markovitch, Tamara Gverdtsiteli, Dmitri

Berlinski, Leonid Ptachka, Maxime Mogilevski, Diana Vichneva, Lyaysan Outyacheva, Julia

Makhalina, Marimba+, Uma2rmaH, Byron Janis, Rohan de Silva, Roger Kellaway, Tian Jiang, Per

Tengstrand, Matt Herskowitz, Torleif Thedéen, Martin Fröst, Radovan Vlatkovic, Philippe Quint,

Jean-Marc Phillips, Julian Rachlin, Richard Hyung-ki Joo, Alexander Markov, Randy Brecker, Lars

Anders Tomter, Janine Jansen, Regina Carter, Dorado, Amati et Samson Schmitt, Russell Malone,

Franz Hackl, Eddie Daniels, Paquito D’Rivera, Michel Legrand, Roby Lakatos, Christian McBride,

Marc Johnson, Brian Torff, Lewis Nash, Jonathan Moffett, Joe Cocuzzo, Mia Farrow, Kathleen

Battle, Eliane Elias, Denyce Greaves, Sean Lennon, Gene Pritsker, Dave Grusin, Bobby McFerrin,

Sweet Plantain Quartet, St. Lawrence String Quartet et les autres.

Borislav Strulev est un multistyliste universel, un renaissance-men qui a interprété pratiquement tout

le répertoire classique pour le violoncelle et qui a visité avec ce répertoire tous les coins de la

planète, aujourd’hui il présente au monde musical sa vision de ce qu’est l’alliage de la classique,

crossover, jazz, tango et même rap — la fusion de style, de qualité, à la limite de l’épate. Le musicien

est ouvert aux recherches de nouvelles formes en musique et aux expériences créatrices uniques. Un

de tels projets rares, la première new yorkaise de « Svyati » pour le violoncelle et le choeur de

chambre du compositeur britannique Sir John Tavener avec Little Orchestra Society et Orpheon

Chorale, l’oeuvre, dont l’interprétation plus tard devant l’auditoire de 30 milles personnes est

devenue l’événement marquant du Jour de l’écriture et de la culture slave à Khanti-Mansiysk. Avec

California Symphony il a interprété aussi la première américaine de la suite pour le violoncelle et

l’orchestre d’instruments à cordes du compositeur légendaire Lou Harrison.

Borislav travaille avec succès au cinéma et à la télévision. Il est le participant permanent des

programmes musicaux, talk shows et concerts aux principaux canaux de télévision de la Russie :

Chaîne 1, NTV, OTR, Russie, TVTs, « Culture ». Le film canadien « La Turbulence des fluides » de

Luc Besson (le compositeur Simon Kloket), dans lequel Borislav Stroulev a interprété le parti

musical principal, a obtenu trois récompenses pour la meilleure musique au Festival international de

la musique et du cinéma à Auxerre et a été nominé au Prix de l’Académie du Cinéma Canadien (le

prix «Genie») pour la meilleure musique du film. Borislav a enregistré une nouvelle bande sonore

du compositeur Simon Kloket pour la chaîne de télévision française TF1 pour le film « La Taupe »

(le metteur en scène Vintchenso). En commun avec le compositeur Sergei Dreznin il a enregistré la

musique pour le film muet connu « Gardens des Peches » (le metteur en scène Olga

Preobrajenskaya, 1927) pour la chaîne ARTE.

La discographie du musicien comprend les sonates de Chostakovitch et Rakhmaninov enregistré par

la société française LYRINX. Le même label a réalisé l’enregistrement du concert de Arvo Pärt

« Pro et Contra », du concert de Erkki-SvenTüür, ainsi que de la première mondiale du concert de

violoncelle de Daniel Schnyder avec l’orchestre symphonique Norrlands Symphony Orchestra sous

la bagutte de Kristjan Järvi. Le release 2011 — « Cello Lounge » avec Gene Pritsker (Borislove &

Noizepunk) à Naxos Label. A titre de l’hôte invité il participait à l’enregistrement de deux projets au

style crossover de Ettore Strata : avec la violoniste de jazz Regina Carter — « Paganini : after a

dream » (Verve — Universal); et avec le mezzo-soprano célèbre Denyce Greaves et la pianiste de jazz

brésilienne Eliane Elias — le projet « Lost Days » (RCA — Red Seal).

Les contacts musicaaux et personnels avec la Russie sont très importants et naturels pour Borislav

Strulev. Il est né à Moscou en famille des musiciens professionnels et il a commencé à jouer du

violoncelle à l’âge de 8 ans. Borislav a terminé l’Ecole musicale centrale auprès du Conservatoire

d’Etat de Moscou. Borislav « a eu de la chance » avec les professeurs. L’influence immense sur le

devenir de la personnalité créatrice du jeune musicien a été porté par le compositeur Tikhon

Nikolaevitch Khrennikov. En 1992, Borislav devient le vainqueur du Concours des jeunes

interprètes des Assemblées Musicales de toute la Russie à Moscou et le lauréat du Fonds

international de bienfaisance « Nouveaux Noms ». Avec le soutien de James Wolfensohn, l’ancien

président du World Bank, et, à ce moment, le directeur du Kennedy Center, du grand violoniste

Isaac Stern, et du pianiste Byron Janis, Borislav Stroulev obtient le récital aux Etats-Unis — le début

au célèbre Center John F. Kennedy à Washington (1993), et après cela, l’invitation de Marta Casals

Istomin, président du Manhattan School of Music, connue dans le monde entier, de commencer le

boursier du conservatoire reconnu … Dès 1994, il habite aux Etats-Unis. A l’ouest Borislav participe

aux cours de maître de tels grands maîtres comme : Mstislav Rostropovitch, Yo-Yo-Ma, Lynn

Harrell, David Geringas, Steven Isserlis, Philippe Muller, William Pleeth, Marta Casals Istomin,

Marion Feldman et Valentin Berlinski du Quatuor de Borodin.

Les moments les plus vifs dans l’oeuvre de Borislav après l’arrivée aux Etats-Unis : 1995 — le début

sud-américain à titre du soliste avec l’Orchestre national de la Colombie ; 1996 — l’intervention avec

l’Orchestre national de Chili ; 1997 — le début sud-africain avec les interventions solo à Cape Town

et Johannesburg. Au cours des saisons 1997-98 — la première tournée par 10 villes du Japon à titre du

soliste à JAL Young Artists Series, et la reconnaissance du public japonais après l’intervention à

Suntory Hall à Tokyo. Les festivals : Ravinia à Chicago, Reims and Tours en France, Verbier et

Lausanne en Suisse. 1999 — Borislav a débuté avec le récital à Carnegie Hall avec le pianiste Byron

Janis avec la Sonatу de Frederik Chopen. En 2001-2002 — la tournée solo en Suède, les concerts et

les cours de maître en France, en Espagne et en Finlande. L’interprétation du Concert la-mineur de

Saint-Saёns avec l’Orchestre national symphonique de la Radio et la Télévision Italiennes sous la

baguette du Maestro Kristjan Järvi, qui était diffusé par « RAI » à la radio et à la télévision sur toute

l’Europe. La participation au Festival international de la Musique de chambre Umea en Suède, qui

était diffusé par les postes de radio scandinaves en direct. La tournée d’un mois à l’Afrique australe

avec les récitals, et l’intervention avec l’orchestre en l’honneur de la célébration du 100-ème

anniversaire de la Société Musicale de Johannesburg. L’intervention avec l’Orchestre symphonique

de la Radio de Cologne et l’Orchestre symphonique de Detroit sous la baguette du Maestro Neeme

Järvi, avec les Versions au sujet du Rococo de P. I. Tchaikovski et le Concert de la-mineur de Saint-

Saёns. L’interprétation du Divertissement de Joseph Haydn à Alice Tully Hall Lincoln Center avec

l’orchestre de chambre « Orpheus ».

L’interprétation du Concert de V. Volton avec l’orchestre symphonique NorrlandsOperan en Suède

et de la Version au sujet du Rococo de P.I. Tchaikovski avec l’orchestre del Principado de Asturiàs a

Oviedo, l’Espagne, sous la baguette du Maestro Juan Jose Mena, Don-Quichotte de Richard Strauss

avec l’Orchestre national symphonique de Costa-Rica, et le Concert de Antonin Dvorjak avec les

Orchestres nationaux de la Colombie et de Panama. 2008 — au Gala-concert-fête consacré à Oscar

Peterson à Carnegie Hall, à titre du hôte spécial Borislav intervenait sur la même scène avec les stars

du jazz américain Clark Terry, Wynton Marsalis, Dee Dee Bridgewater.

Les dernières cinq années Borislav habite et travaille entre New York et Moscou. Cela a apporté non

seulement l’intensité et la tension à sa vie et sa carrière, mais aussi a amené à la création des projets

créateurs très intéressants : à New York une série de concert « Borislav Strulev and Friends » a été

créée. A Moscou en commun avec Tamara Gverdtsiteli un nouveau show « Et Dieu… créa la

femme » a été créée qui a passé avec un grand succès sur les meilleurs scènes de la Russie, de

la CEI et à l’étranger. Le programme « Сello Tango » avec l’orchestre « Paporotnik » dans lequel

folk, le sort, le pope et le jazz a été mixé avec succès est devenu le phénomène remarquable dans la

vie musicale de Moscou. Le show a été accueuilli avec l’entousiasme par les spectateurs du plus

grand festival russe de jazz open-air « Ousadba Jazz ». Les nouvelles unions créatrices avec Igor

Boutman, Arcadi Chilkloper, Sergei Mazaev, les groupes Uma2rmaH et Marimba+, Diana

Vichneva, Lyaysan Outyacheva et les projets musicaux-théâtraux originaux avec Eugeni

Grishkovets, Vladislav Malenko, Eugeni Knyazev, Elina Bystritskaya sont apparus.

Borislav est le participant actif des festivals « stars » « Crescendo » et « Zvezdi na Baïkale » de

Denis Matsouev, avec qui il passe souvent en tournée en Russie.

La célébrité du musicien ouvre les possibilités surprenantes pour la réalisation des plans créateurs et

l’obtention de la plus haute reconnaissance. Borislav obtenait bien des fois l’honneur de jouer pour

les chefs des Etats et les stars du show business : Vladimir Poutin, Dmitri Medvedev, Mikhaïl

Gorbatchev, Michael Bloomberg, Henry Kissinger, Bill Clinton, Silvio Berlusconi, Prince Alexis N.

Obolensky, Natan Sharansky, Billy Joel, Michel Legrand, Sean Lennon, Lord Lloyd Webber, JAY-

Z, U2’s Bono, Leonardo DiCaprio. Il intervenait à l’ouverture du programme culturel du Forum

économique à Davos et du Forum économique international à Saint-Pétersbourg en présence de

Vladimir Poutin et des chefs de G8, à The VIth Russian Rhapsody Charity Gala à Londres, à

l’Olympiade d’hiver à Vancouver Borislav présentait la Russie dans le cadre de l’olympiade

culturelle.

Une haute autorité du musicien, de l’expérimentateur et du leader ont permis à Borislav de devenir le

Directeur musical : du Festival musical international « BelgorodMusicFest » — « Borislav Strulev et

les amis », de l’événement annuel « Journée de la Russie » à New York de la Guilde des financiers

de la Russie.

Le musicien connu dans le monde entier, le violoncelliste Borislav Strulev était le lampadophore de

l’estafette du Feu olympique — SOCHI2014.

«Borislav Strulev» devient la marque : « Salon de Borislav Strulev » à la Radio Russie et à la

Maison de l’Acteur, une série de concert « Borislav Strulev and Friends » à « Birdland », le club

légendaire de New York, qui débutera bientôt à Moscou. « Cello Tango » avec l’orchestre

« Paporotnik », « Basni Cello » au Théâtre à Taganka avec Vladislav Malenko.

Borislav Stroulev était le nominé au prix « Personne de l’année de l’Amérique russe » 2014 à New-

York.

Borislav Stroulev est l’artiste de Yamaha, il joue de la électrovioloncelle SVC 110SK.

www.borislavstrulev.com

www.belgorodmusicfest.com

By Will Friedwald

«Borislav Strulev an unique extrovert cellist with personality like Orson Welles and Jack Black.»

 

— THE WALL STREET JOURNAL —

logo-color

The public ambassador of the XIX World festival in Sochi of youth and students.

Borislav Strulev — music director

VI International Music Festival «BelgorodMusicFest» – «Borislav Strulev and friends» — SOCHI2014 CULTURE

belgorodmusicfest.com

«His playing has a big, warm sound…… rich and elegant»

— Chicago Tribune —

Carnegie Hall — Oscar Peterson Gala

…and cellist Borislav Strulev, channeling no one, or perhaps God.

— Bloomberg News —

«The feeling was that Borislav Strulev assumed the decisive power of Herbet von Karajan.»

— «Vasterbottens-Kuriren — Sweden

Borislav Strulev — music director for the Guild of Russian financiers

gildiya_finansistov_logo

http://www.guildfin.org/

«Borislav did not only impress with the beauty of his performance, but rather with its sovereignty, with which he gleaned the field of suspense of stylized conversation in Rococo manner and the deeply emotional characterization.»
— Kölner Stadt Anzeiger — Germany

«Borislav playing on FishTower»
Art by Vasily Kafanov

701

kafanov.com

«Borislav Strulev, the cello soloist, played with a rich, singing tone and conveyed a sense of the line’s devotional shape.»

— The New York Times —

«Byron Janis returned to play at CARNEGIE HALL with cellist Borislav Strulev, and the full house gave both of them a warm reception.»

— New York Post —

Borislav Strulev — Member of the Board of Trustees of the Charitable Foundation «Nastenka» To Help Children With Cancer

nastenka

Nastenka is a Charitable Foundation helping children with different kinds of cancers. We are based in Moscow, Russia, and volunteers are always welcome!

nastenka.ru

«Borislav Strulev — Miracle cellist.»

«He plays as if he were to the cello born. His sound, phrasing, coloring and technique already place him in position to follow the Russian tradition of cello playing. Watch this young man, and more importantly, listen to him.»

Byron Janis

Borislav Strulev — music director for «DAY OF RUSSIA» in New York.

DayOfRussia

dayofrussia.com

«The Russian boasts an enormous, gripping sound, full of bright colors and effortless power; when he plays, he commandeers the sonic spotlight with ease.»

— The San Francisco Chronicle —

borislavstrulev
«Borislav Strulev»
Art by Rustam Khamdamov

SHORT BIOGRAPHY
-->